Bienvenue, sur le site du groupe Goodman. Rechercher un pays

Livraisons par robot : qui remportera le combat du dernier kilomètre ?

maandag 27 mei 2019

Livraisons par robot : qui remportera le combat du dernier kilomètre ?

En vue de rendre les livraisons moins chères et plus efficaces, les entreprises se concentrent de plus en plus sur le « dernier kilomètre ». Ce trajet d'une plateforme locale jusqu'au consommateur final se prête parfaitement à l'utilisation de robots de livraison et autres solutions innovantes. De très nombreuses entreprises ont déjà avancé des idées prometteuses, mais laquelle fait véritablement les plus grands pas dans la bonne direction ? Nous vous dressons la liste de quelques innovations notables.

 

Le SameDay bot de FedEx

Le robot qui a certainement le plus d'avance sur le plan technologique est le SameDay bot de FedEx. Équipé de capteurs et de caméras, il peut facilement monter des marches et dispose d'une intelligence artificielle qui lui permet de savoir exactement ce qui se passe dans son environnement proche. Le SameDay bot est adapté à différents types de sol, dont le sable, les flaques d'eau, les gravillons et bien entendu les traditionnelles bordures de trottoir, afin qu'il parvienne sans encombre jusqu'à votre porte. Il livre des plats chauds, des courses, des médicaments et bien plus encore.

 

Amazon : Prime Air et Scout

Le géant de la distribution en ligne Amazon a commencé relativement tard à développer son propre robot de livraison. La raison ? Avec Prime Air, l'entreprise a d'abord tout misé sur les livraisons par drone, mais en raison de la législation stricte, ce projet est toujours en phase de test. Amazon s'est tourné seulement plus tard vers le développement d'un robot : le Scout. Un prototype de ce six-roues bleu a été présenté en janvier 2019.

 

Pendant ce temps-là, en Chine...

Le look du Scout ressemble fortement à celui du robot Starship, qui a été lancé en 2014 déjà par la start-up Starship Technologies d'Ahti Heinla et Janus Friis, deux Estoniens également à l'origine de Skype. Le robot Starship a commencé à être testé en 2015 à San Francisco et en Estonie, et il est depuis lors en service dans différentes villes. Qu'en est-il d'Alibaba ? Tout comme Amazon, la grande puissance chinoise est montée dans le train sur le tard. En 2018, Alibaba a présenté le robot G Plus, qui est parfois surnommé le laid petit frère du Starship. Le G Plus est en outre beaucoup plus gros que le Scout ou le Starship.

 

Google prend de la hauteur avec Wing

Le projet de livraison de Google s'appelle Wing. Wing, une entreprise spécialisée dans les drones qui appartient à la maison mère de Google, a été en avril 2019 la première à obtenir une autorisation officielle de la Federal Aviation Administration (FAA). Le drone peut de ce fait déjà livrer de la nourriture, des médicaments et des petits paquets, depuis des points de vente locaux jusqu'au domicile des consommateurs. Les Australiens se sont également engouffrés dans la brèche et les premiers tests commenceront bientôt en Finlande.

 

Sur le train autonome à Ameland

Ameland, l'une des îles des Wadden situées aux Pays-Bas, teste actuellement un train autonome qui transporte les bagages des touristes jusqu'à leur camping, hôtel ou maison de vacances. Les insulaires espèrent ainsi préserver le calme et la pureté de l'air sur leur île à circulation restreinte. Les personnes à l'initiative du projet, à savoir l'éditeur de logiciels MWLC et l'organisation environnementale Urgenda, étudient la possibilité d'utiliser le train autonome pour d'autres choses, comme la collecte des déchets et l'approvisionnement des établissements horeca.